Bien vieillir

Bien vieillir : de l’importance de bien entendre

Bien vieillir : de l’importance de bien entendre

Etude nationale réalisée en 2015-2016

 

Le 8 septembre 2016, Brigitte Pisa, présidente de la commission sociale de l’Arrco et vice-présidente de la commission sociale de l’Agirc a présenté deux nouvelles publications réalisées par l’Agirc-Arrco : une étude menée par ses centres de prévention intitulée « Bien vieillir : de l’importance de bien entendre » et un guide « Développement durable et responsabilité sociétale des entreprises » à l’usage des établissements pour personnes âgées réalisé en partenariat avec la FNAQPA.

 

Avec la publication « Bien vieillir : de l’importance de bien entendre », l’action sociale Agirc et Arrco poursuit son exploration des facteurs favorisant le bien vieillir. Cette étude, menée entre novembre 2015 et février 2016 auprès de bénéficiaires des 17 centres de prévention Bien vieillir Agirc-Arrco, met en lumière l’importance de l’audition pour la qualité de vie. Elle révèle que plus de la moitié des personnes les fréquentant sont concernées par une perte auditive plus ou moins importante.

 

Au-delà des difficultés de communication, une telle situation génère souvent une certaine perte de confiance en soi. Par peur d’être mal comprise, jugée ou même moquée, la personne malentendante aura tendance à s’isoler, tant de sa sphère sociale que de ses intimes. Un repli sur soi générateur de souffrance et d’angoisse, mais qui peut aussi, à plus ou moins long terme, favoriser la perte d’autonomie. D’où l’importance de la prévention, les solutions proposées étant d’autant plus efficaces lorsqu’elles sont adoptées dès les premiers signes.

 

Pour en savoir plus…